Philippe d'Orléans, «La prison c'est encore...

Lot 253
Aller au lot
300 - 400 EUR
Résultats avec frais
Résultat : 386 EUR

Philippe d'Orléans, «La prison c'est encore...

Philippe d'Orléans, «La prison c'est encore la terre de France», 1890
Eventail plié, feuille double en papier montre une fleur de lys dans un soleil rayonnant se couchant sur l'horizon. En exergue, une citation de Philippe d'Orléans «La prison est moins dure/ que l'exil, car la prison c'est encore / la terre de France», et son portrait photographique à droite. Au revers, les armes de France parmi un semis de fleurs de lys. A droite «Edité par Le Panache/ Revue royaliste/ illustrée/ 42 rue du Bac Paris». Monture en os gravé et doré. Bélière. H.t. 22 cm/ H.f.12 cm (TBE)NB: revenu en France malgré les lois d'exil, Philippe d'Orléans (1869-1926), fils aîné du comte de Paris, est incarcéré à la prison de Clairvaux en février 1890. Il est gracié en mai par le Président Sadi Carnot, et reconduit à la frontière. Lire: Florence Bruyant, Madeleine Fialek, «Les éventails au Prince et à la Princesse», Revue du Cercle de l'
Eventail, 1993, n°1.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue