BOURSE DE MARIAGE. En taffetas de soie couleur...

Lot 9
Aller au lot
2 000 - 2 500 EUR
Résultats avec frais
Résultat : 2 528 EUR

BOURSE DE MARIAGE. En taffetas de soie couleur...

BOURSE DE MARIAGE.
En taffetas de soie couleur vert pâle, à soufflet, décorée sur chaque face d'une plaque de forme ovoïde, en émail peint polychrome, représentant un couple en tenue de pèlerins de Saint-Jacques de Compostelle. La partie supérieure est ornée d'un bouquet de fleurs. Chacune d'elle est bordée d'une résille tissée en fils d'or. L'ensemble est retenu par une cordelette de serrage finissant par des pompons frangés et une anse en tissu brodée de fils d'or. Accidents, usures du temps, mais bon état. Porte une étiquette de collection. Travail français du début du XVIIIe, Manufacture de Limoges.
H.: 16 cm - L.: 8 cm.
Historique: ces bourses dites de mariage, servaient pour renfermer les pièces d'or que tout époux devait offrir, au moment solennel, à celle qui allait porter son nom. Le plus souvent, elles étaient enrichies de broderies ou d'émaux et généralement ces broderies et ces émaux représentaient le portrait des deux fiancés. Lors des mariages royaux, d'alliances historiques ou d'union de noble famille, il arrivait parfois que ces bourses de mariage n'étaient pas destinées à être des cadeaux faits par le marié à sa future épouse, mais destinées à être offertes, garnies de jetons de mariages, aux invités d'honneur ou de haut rang. Plusieurs exemples de ce type de bourses se trouvent au Musée du Louvres et au Musée de Sens.
Référence: voir l'ouvrage «Dictionnaire de l'ameublement et de la décoration depuis le XIIIe siècle», par Henry Havard, Paris, fin XIXe siècle. «Notice des émaux, bijoux et objets divers exposés dans les Galeries du Louvre», par M. Laborde, Paris, 1853. «Les accessoires du costume et du mobilier depuis le treizième siècle jusqu'au milieu du dix-neuvième siècle», par Henri-René d'Allemagne, Paris, 1928.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue