La légende d'Argus et Mercure, vers 1740-1750...

Lot 105
Aller au lot
2 500 - 2 800 €

La légende d'Argus et Mercure, vers 1740-1750...

La légende d'Argus et Mercure, vers 1740-1750 Eventail plié, feuille double en peau peinte à la gouache. Monture en écaille brune (spécimen réalisé dans des écailles de tortue marine, Cheloniidae spp (I/A-CE), spécimen dit pré-convention antérieur au 01/06/1947 (Regle CE 338/97 du 9 déc. 1996 art. 2-W mc) et conforme au Code de l'Environnement français. De ce fait, l'utilisation commerciale dans l'UE est autorisée*), repercée, gravée et dorée. Panaches doublés de burgau. H.t 27,5 cm / H.f. 13,3 cm (rest.) Au son de la flûte de Mercure, Argus a cédé au sommeil. Veilleur infatigable, il avait en garde Io, jeune fille que Jupiter avait séduit, puis transformée en génisse pour lui permettre d'échapper à la déesse Junon. Envoyé par Jupiter toujours épris, Mercure s'apprête à décapiter le berger Argus et ainsi délivrer la jeune fille. Dans une nuée, Junon assiste à la scène sans intervenir. En souvenir du berger à l'oeil toujours ouvert, elle place ses yeux sur les plumes des paons tirant son char. En accord avec la grande qualité de la feuille, la monture en écaille brune rehaussée à la feuille d'or est gravée de fleurs épanouies mêlées de papillons, de paniers fleuris et de trophées champêtres.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue