RADIO LUXEMBOURG - JEAN COCTEAU (1889/1963)... - Lot 3 - Coutau-Bégarie

Lot 3
Aller au lot
Estimation :
500 - 600 EUR
S'inscrire sur drouot.com
RADIO LUXEMBOURG - JEAN COCTEAU (1889/1963)... - Lot 3 - Coutau-Bégarie
RADIO LUXEMBOURG - JEAN COCTEAU (1889/1963) : Ecrivain, cinéaste, dessinateur et poète. 1 lithographie d'un dessin de Jean Cocteau intitulée « Hommage aux ondes de Radio Luxembourg », éditée en 1960, d'après un dessin original d'octobre 1938 et signée dans la planche. Une œuvre de Jean Cocteau qui autrefois, s'exprimait sur Radio Luxembourg : « J'ai travaillé au poste de Radio-Luxembourg. J'y ai fait ce genre de travail que le personnel administratif déteste : travail qui dérange les habitudes et oblige à tâtonner, à chercher, à se coucher tard. Non seulement, je n'ai pas surpris le moindre sourire ironique, le moindre geste de mauvaise humeur, mais au contraire, j'ai rencontré du haut en bas de cette étonnante usine de conserves sonores, un esprit d'entreprise, de gentillesse et de collaboration unique au monde. Le poste de Radio-Luxembourg ressemble à cette cabine des navires de l'escadre américaine où cesse le décor impeccable, car c'est le cœur de la machine et il y règne le désordre d'une roulotte et d'une chambre d'artiste. Là, on invente. Là, on observe. Là, on trouve. Et L'élégance de Radio-Luxembourg me frappe parce que cette chambre n'y est cachée nulle part et se trouve partout, un peu mêlée à l'âme du poste. Songez au travail de ces horlogers de l'invisible, de ces spécialistes d'un monde inconnu où le temps et l'espace, non-seulement n'existent pas, mais s'embrouillent, se chevauchent et obéissent à des règles nouvelles. Rien de plus confidentiel que la radio. Si je parle, je m'adresse à chaque personne, à chaque famille, à chaque salle à manger, à chaque selle de bains. Nul ne se gêne à l'écoute. C'est ce qui m'intimide et ce qui fait du microphone, un monstre plus terrible qu'une salle où l'élément « public » donne le trac comme la mer donne le mal de mer. L'angoisse du microphone est d'un autre ordre. Je sais que ma voix traverse les murs, pareille au somnambule du docteur Caligari et qu'elle est aveugle. Aussi, en face de tant d'énigmes sournoises, en face de problèmes inhumains, l'exquise humanité d'un poste réconforte. Elle apporte une aide incalculable. C'est donc ma gratitude que j'exprime au poste Radio-Luxembourg, à tous ceux qui le hantent et qui le manœuvrent ».
Format 44x56. Lithographie encadrée. Cette œuvre offerte à Roger Kreicher, le directeur d'antenne de RTL, figurait dans son bureau (voir photo).
On y joint, 1 disque vinyle « La voix humaine » de Jean Cocteau avec Berthe Bovy. Une réalisation de Pierre Hiegel pour Pathé Marconi.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de vente
Retourner au catalogue