Gobelet litron et sa sous-tasse (2e grandeur)... - Lot 26 - Coutau-Bégarie

Lot 26
Aller au lot
Estimation :
2000 - 3000 EUR
Gobelet litron et sa sous-tasse (2e grandeur)... - Lot 26 - Coutau-Bégarie
Gobelet litron et sa sous-tasse (2e grandeur) en porcelaine dure de Sèvres de la fin du XVIIIe siècle Marques en mauve sous le gobelet le 14. 8.bre 1787 / la révolution de paris / S'est faite / de puis le 12 juillet / jusqu'au 17 du dit. De / l'année 1789 et sous la sous-tasse le 14 8.bre 1787 / le 6 8.bre 1789 le Roy, la Raine. / M.r et M.r le Dauphin . ce / rendirendirent a Paris. accompagné / des braves Parisiens., marques en creux
A décor polychrome et or, le gobelet des armes de France empalées d'un carquois avec des flèches et d'un cœur flammé rouge avec étoile blanche entre deux rameaux de myrte, d'une colombe et de l'inscription UNION ET LIBERTE. dans un cartouche ovale or, la sous-tasse d'un trophée avec deux colombes blanches et d'un carquois dans un médaillon avec guirlande de myrte ; se détachant sur un fond à l'imitation du tissu avec des registres de guirlandes de myrte et de fleurs roses rayonnant intercalés, guirlande de myrte entre deux filets or sur le bord, gobelet avec très petit éclat au bord restauré et petites fêlures associées, petite fêlure à la base de l'anse, les deux avec petites usures et petites retouches à l'or
D. de la sous-tasse : 13,7 cm.
H. du gobelet : 6,7 cm.

Notes :
Les inscriptions et la symbolique des décors présents sur ce gobelet restent encore à ce jour mystérieuses.
A priori à la lecture des inscriptions, ce gobelet et sa sous-tasse n'ont pas pu être décorés avant la seconde moitié de 1789. Les très longues inscriptions qui figurent tant sous le gobelet que sous la sous-tasse n'ont malheureusement pas permis d'ajouter les marques de la manufacture, ni celles des décorateurs ; seules des marques en creux, la forme typique du gobelet et la qualité des émaux utilisés permettent de confirmer qu'il s'agit bien d'une pièce produite par la manufacture de Sèvres.
Un ensemble important de «petites pièces» de ce type apparait dans les Registres des travaux des peintres et du Magasin de vente de la manufacture dans les années qui suivent ; malheureusement très souvent les informations sont trop lacunaires (décoration «souvenir») pour rapprocher cet exemplaire d'une quelconque livraison avec certitude. Une mention qui figure dans les Registres des travaux des peintres en date du 26 juillet 1790, pourrait être rapprochée de ce gobelet : «2 gobelets litrons, 2e grandeur, décoration nationale, doreur Weydinger» (Vl'3, fol.172).
Quoiqu'il en soit, ce gobelet illustre parfaitement cette période de transition que connaît la manufacture à la fin du XVIIIe siècle, avec un décor à l'imitation du tissu, associé à un décor probablement patriotique dont le thème arrivera à son paroxysme vers 1793. En effet, à cette date, le ministre de l'Intérieur, le comte Dominique Joseph Garat, prend la décision et demande au directeur de la manufacture de Sèvres, Antoine Régnier, de «faire disparaître totalement dans un établissement devenu national tout ce qui peut rappeler le souvenir de la royauté et les emblêmes de l'orgueil Despotique... la marque... doit être remplacée par une marque... qui ne blesse plus les regards de L'homme devenu Libre et constate la propriété nationale. Je crois en conséquence nécessaire de substituer dorénavant à la marque ordinaire le mot Sevres, accompagné des lettres initiales de Republique francaise, R.F....Vous voudrez bien en conséquence faire dans le plus court délai tout ce qui sera nécessaire pour opérer ce changement dans la marque des porcelaines.» (Lettre du 17 juillet 1793, An 2)
Pour une intéressante étude sur les productions de cette période, voir l'article de Christian Béalu dans Art & curiosités, ‘Les porcelaines révolutionnaires', Paris, 1989, n.108, pp.10-39
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de vente
Retourner au catalogue